Les Actualites

  • Malgré l'existence d'un vaccin, la rougeole a tué 142 000 personnes en 2018

    Après des décennies de progrès, la lutte contre la rougeole stagne et le nombre de morts est reparti à la hausse en 2018, ont alerté l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et les autorités sanitaires américaines, jeudi 5 décembre, alors que des flambées ont lieu du Pacifique à l'Europe. Au total, 142 000 personnes en sont mortes dans le monde en 2018. C'est quatre fois moins qu'en 2000, mais en hausse de 15% par rapport à 2017. La plupart des morts sont des enfants.

  • Homéopathie : remboursement à 15 % au 1er janvier

    Le taux de remboursement de l’homéopathie sera bien fixé à 15 % au 1er janvier 2020, comme le confirme un arrêté du « Journal officiel » du 26 novembre. En effet, le taux de participation de l’assuré applicable aux spécialités homéopathiques et aux préparations homéopathiques remboursables devait être fixé entre 85 et 90 %, rappelle l’arrêté, et c’est le taux de 85 % qui a finalement été retenu.

  • Grippe: déjà un million de patients vaccinés en pharmacie

    La barre du million de patients vaccinés contre la grippe en pharmacie a été franchie, a indiqué mardi la Fédération des pharmaciens d’officine (FSPF), dans un premier bilan de cette nouvelle possibilité offerte aux patients. «Un quart des Français déjà vaccinés l’ont été par leur pharmacien», s’est félicitée la FSPF dans un communiqué.

  • Les maladies rares sont une priorité pour Pfizer

    Pfizer espère obtenir au premier trimestre 2020 le feu vert des autorités sanitaires à la commercialisation en Europe du Tafamidis dans le traitement de la cardiomyopathie, une maladie rare touchant le myocarde. Ce médicament, qui existe déjà sur le Vieux Continent et au Japon en neurologie, est disponible depuis mai aux États-Unis dans cette deuxième indication et est la première molécule de nouvelle génération pour Pfizer.

  • Faut-il abandonner le traitement hormonal de la ménopause?

    Une publication récente rapporte une augmentation de cancers du sein sous traitement hormonal de ménopause (THM). Se basant sur 56 études publiées depuis 1992 portant sur plus de 100 000 cas de cancers, elle fait état d’une augmentation du risque avec la durée de traitement jusqu’à dix ans après son arrêt. Pour les auteurs, cinq ans de THM augmenteraient le risque de cancer du sein sur vingt ans de 6,3 % à 8,3 %, soit une augmentation du risque absolu à 70 ans de 1 cas pour 50 femmes traitées à 50 ans pendant cinq ans.

  • Les patients qui s'auto diagnostiquent se trompent presque... neuf fois sur dix »

    Le Parisien annonce que selon une étude de la start-up indépendante 360 Medics, qui réunit les connaissances sur les médicaments pour les professionnels de santé, sur les 300 soignants interrogés, 83% déclarent recevoir souvent des patients qui se sont auto-diagnostiqués juste avant leur consultation. La journaliste note ainsi que « cette pratique désormais courante semble faire partie de leur quotidien. Sauf que dans 85% des cas, la prédiction de leurs malades est fausse

  • L’obésité chez l’adolescent, des conséquences sur le corps mais pas seulement

    La journée mondiale de lutte contre l’obésité se déroule ce vendredi 11 octobre et le constat est alarmant. Plus d’un quart des adolescents français en classe de 3e sont obèses, d’après une étude de la Drees menée en 2016 et 2017 auprès de 7200 élèves. Selon l’OMS, près de 3 millions de personnes meurent chaque année de surpoids ou d’obésité. Dans un rapport de l’OCDE publié ce jeudi 10 octobre, les enfants obèses sont trois fois plus susceptibles d’être intimidés et de subir du harcèlement scolaire. Cela peut nuire à leurs résultats scolaires, car ce sont des élèves qui risquent de rater davantage les cours.

  • Un traitement contre le rhume enfin élaboré ?

    C'est peut-être le début d'une solution que tout le monde espère depuis tant d'années. La revue scientifique américaine Nature Microbiology, relayée par Ouest France, a révélé qu'une solution au rhume pourrait être trouvée à terme. Les chercheurs de l'université de San Francisco en Californie sont actuellement en train de mettre au point un traitement pour l'instant expérimental mais qui suscite de réels espoirs.

  • Démarrage timide pour la téléconsultation médicale

    Libération explique qu’un an jour pour jour après le début de leur remboursement par la Sécu, seuls 60.000 actes de téléconsultations ont été comptabilisés par la Cnam. Un chiffre très en deçà des prévisions initiales du gouvernement : dans son budget 2018, l’exécutif tablait sur pas moins de 500.000 actes de ce type en 2019, 1 million en 2020… . Une déception d’autant plus forte que le développement de la télémédecine conditionne pour partie la réussite du plan de lutte contre les déserts médicaux, poursuit le quotidien.

  • Bouger, même peu, est un réflexe essentiel de survie

    Le Monde annonce que selon de nouvelles données publiées dans le British Medical Journal, toute activité physique, même peu intense, comme par exemple marcher lentement ou s’adonner à des tâches ménagères, permet de gagner des années de vie.

  • Pénurie de médicaments

    Les pénuries de médicaments sont de plus en plus fréquentes, vingt fois plus nombreuses qu’il y a dix ans. Antibiotiques, traitements contre le cancer, l’hypertension, antiépileptiques ou encore pilule pour traiter l’endométriose : les médicaments en tension ou rupture d’approvisionnement concernent de nombreuses maladies, et de très nombreux patients et patientes parfois contraints d’interrompre le traitement médicamenteux qui les maintient en bonne santé, faute de pouvoir se les procurer

  • Paludisme: résistance aux médicaments en Asie

    Avec 220 millions de cas et près de 500.000 décès chaque année, le paludisme est un drame de santé publique auquel le monde a bien du mal à faire face, d’autant que les moustiques vecteurs de la maladie résistent de plus en plus aux insecticides. Dans le Sud-Est asiatique, couve une menace qui va compliquer la lutte: jusqu’à 80% des parasites les plus courants dans la région sont devenus résistants à la combinaison de deux médicaments la plus utilisée, selon deux études publiées mardi dans The Lancet Infectious Diseases.

  • Paracétamol : l’Agence du médicament alerte sur les risques de surdosage

    Utilisé à bon escient, le paracétamol est le médicament contre la douleur et la fièvre le mieux toléré. Mais un surdosage de cet antalgique commercialisé sous les noms de marques Doliprane, Efferalgan ou Dafalgan peut être gravissime. «Pris en excès, il expose en particulier à un risque de destruction du foie, qui survient extrêmement rapidement et peut être irréversible», souligne Dominique Martin, directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

  • Des chercheurs ont découvert un traitement contre l’hypertension qui ralentit la maladie d’Alzheimer

    Des chercheurs du Centre médical de l’université Radboud aux Pays-Bas ont réalisé une étude sur 58 patients atteints de la maladie d’Alzheimer, à un stade léger ou modéré, et ont découvert un traitement contre l’hypertension qui pourrait ralentir le développement de cette maladie. Une découverte qui pourrait venir se combiner avec un traitement sonore qu’on imagine capable de soigner la démence et Alzheimer. Pour rappel, cette maladie touche chaque année plus de 7 millions de personnes.

  • Diabète de type 2 : une maladie réversible

    Le diabète de type 2 serait finalement une maladie réversible, même à un stade avancé. C'est ce que vient de prouver une nouvelle analyse de l'étude britannique DiRECT, présentée samedi au congrès de l'American Diabetes Association (ADA) à San Francisco.

  • Les enfants n'ayant jamais été allaités présentent un plus fort taux d'obésité.

    Les bébés allaités ont moins de risque de devenir obèses que ceux nourris au lait en poudre, en particulier si l'allaitement dure au moins six mois, rapporte une étude de l'OMS publiée mardi, qui porte sur 16 pays européens. "Les enfants qui n'ont jamais été allaités ont 22% de probabilité en plus d'être obèses" par rapport à ceux qui ont été nourris au moins en partie au lait maternel pendant six mois ou plus, constate l'OMS à partir de l'analyse d'un échantillon d'environ 30.000 enfants âgés de 6 à 9 ans.

  • Les Français dorment de moins en moins...et c’est mauvais signe

    Entre l’attrait des écrans, le bruit des villes, le temps de travail et les trajets quotidiens, nous dormons de moins en moins. Selon une étude de Santé publique France publiée mardi, les Français dorment en moyenne 6 heures et 42 minutes chaque nuit. C’est la première fois que le temps de sommeil quotidien passe sous la barre des 7 heures, durée minimale recommandée pour une bonne récupération. Un déclin jugé «préoccupant» par Santé publique France. L’étude est parue dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire.

  • Brexit, le fastidieux déménagement de l'Agence du médicament

    La Croix relève en effet : Brexit oblige, l’Agence européenne du médicament basée à Londres depuis sa création en 1995 va quitter les rives de la Tamise pour celles de la rivière Amstel. Amsterdam l’a en effet emporté sur Milan en novembre 2017, par tirage au sort, après un vote serré ayant départagé 19 villes en compétition. Le quotidien rappelle que l’AEM, l’une des agences les plus importantes au monde dans son domaine, surveille et contrôle les médicaments à usage humain et vétérinaire, dont elle autorise la mise en vente au sein de l’Union européenne (UE). La Croix explique que « le bâtiment définitif, en construction pour un coût de 300 millions de dollars, est censé être achevé en novembre à Zuidas, banlieue sud d’Amsterdam. Flambant neuve, la tour EMA de 81 mètres de haut, comptera 1300 bureaux et un centre de conférences répartis sur 39.000 mètres carrés. Elle sera louée par l’État néerlandais à l’AEM, dont l’emménagement effectif se fera, si tout va bien, en janvier 2020 ».

  • Alzheimer, le pari de Biogen pour moins dépendre de la sclérose en plaques

    C’est ce que titre Le Figaro, qui observe que « la biotech américaine veut être la première à lancer un médicament freinant les effets de la maladie. Le journal indique ainsi que « début 2020, Biogen sera fixé sur les chances de succès de sa molécule la plus avancée pour traiter la maladie d’Alzheimer. L’aducanumab fait l’objet d’essais cliniques en phase 3, le dernier stade avant la commercialisation. Le quotidien relève que « les résultats des phases précédentes ont montré l’efficacité de cet anticorps, qui a permis de réduire la taille des plaques amyloïdes, des dépôts de protéines anormaux s’accumulant entre les neurones et responsables du déclin cognitif. L’espoir se profile ainsi de pouvoir retarder l’évolution de la maladie et la perte d’autonomie.

  • Cannabis thérapeutique : l’Europe dit oui !

    En décembre 2018, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) rendait un avis positif pour autoriser le cannabis à visée thérapeutique, sous certaines conditions et indications. Le 13 février, c’est au tour du Parlement européen de se prononcer en faveur du cannabis thérapeutique.

  • CLICORDO

    telechargez gratuitement l'application clicordo
    vous pourrez nous transmettre votre ordonnance et venir la chercher 2 heures après

  • Nouveau service

    Nous vous proposons un nouveau service de livraison pour vos ordonnances à partir de 5€ la livraison

  • SONALTO

    semaine de l'audition du 6 au 10 mars 2017
    Venez tester votre audition
    diagnostic gratuit

  • croquettes chien et chat

    Nouveau
    Votre pharmacie peut vous procurer un large choix de croquettes ( du junior au senior )